Mondial 2019 : le Cameroun risque gros après les incidents contre l'Angleterre

En attendant la réaction de la FIFA, la présidente de la commission du football féminin de la CAF a
annoncé l'ouverture d'une enquête au sujet du comportement des Camerounaises lors du huitième de finale de Coupe du monde de dimanche contre l'Angleterre (0-3).
Isha Johansen, présidente de la commission du football féminin de la Confédération africaine (CAF), a annoncé l'ouverture d'une enquête concernant le comportement des Camerounaises lors de leur huitième de finale de Coupe du monde perdu contre l'Angleterre (0-3), dimanche, à Valenciennes. Les Lionnes indomptables ont interrompu le match à deux reprises, menaçant de quitter la pelouse, à la suite de décisions arbitrales prises avec l'aide du VAR.
Par ailleurs, la défenseuse Augustine Ejangue aurait craché sur un bras de l'attaquante anglaise Toni Duggan. « Ce match a donné une très mauvaise image, non seulement du football féminin africain, mais du foot africain en général », a estimé Johansen, qui est aussi présidente de la Fédération de Sierra Leone. Et elle a ajouté : « C'est un problème qui doit être traité au plus haut niveau par les instances ». La FIFA n'a pas encore réagi officiellement, mais elle devrait rapidement se saisir du dossier, et les Camerounaises risquent de lourdes sanctions disciplinaires
Par L'ÉQUIPE.FR