Moody’s abaisse ses prévisions de croissance pour l’Afrique du Sud en 2019, à 1%

Moody’s abaisse ses prévisions de croissance pour l’Afrique du Sud en 2019, à 1%
L’agence de notation financière Moody’s a annoncé, dans une note de recherche publiée le 10 juin,
avoir abaissé ses prévisions de croissance économique pour l’Afrique du Sud en 2019 à 1%, contre une précédente estimation de 1,3%.  
« Le recul du PIB du pays, au premier trimestre de l’année en cours, a eu un impact négatif sur les revenus et les options de politiques économiques du gouvernement sud-africain », a déclaré Lucie Villa, principale analyste du profil du risque souverain de l’Afrique du Sud chez l’agence américaine, citée dans le rapport.
« La contraction du PIB au premier trimestre laisse présager une croissance faible pour l'ensemble de l'année », a-t-elle ajouté.
L’Agence nationale sud-africaine des statistiques (Stats A) avait annoncé, le 4 juin, que le PIB de la nation arc-en-ciel a reculé de 3,2% au premier trimestre de 2019, enregistrant ainsi sa plus grave contraction depuis dix ans.
Moody’s est la seule des trois principales agences de notation à maintenir encore l’Afrique du Sud dans la catégorie d’investissement (Investment grade). L’agence a, en effet, confirmé récemment la note « Baa3 » de la nation arc-en-ciel, soit un cran au-dessus de la catégorie spéculative.
Moody’s devrait évaluer à nouveau le risque souverain de l’Afrique du Sud, en novembre prochain.
Une éventuelle dégradation de la note souveraine du pays le plus développé du continent par cette agence pourrait inciter les investisseurs à procéder à des ventes massives d'obligations libellées en monnaie locale. 
Par Agence Ecofin