Tchad : l’opposition démocratique craint des élections législatives truquées d’avance

Tchad : l’opposition démocratique craint des élections législatives truquées d’avance 
Depuis le mois d’avril, l’opposition démocratique tchadienne organise plusieurs séances de
rencontres pour évaluer la situation politico-sociale. Ce samedi 9 juin, une rencontre s’est déroulée à la Maison des médias.
Selon le député Djimet Clement Bagaou, désormais porte-parole de l’opposition démocratique tchadienne, le Tchad est théoriquement entré dans une période pré électorale, surtout les législatives qui sans cesse sont repoussées depuis quatre ans.
Pour la classe de l’opposition démocratique, le Cadre national de dialogue politique (CNDP) est coquille vide depuis sa relance en juin 2018. “ La parité majorité/opposition est rompue depuis qu’une dizaine des membres supposés de l’opposition ont basculé ” indique Djimet clément Bagaou. 
L’opposition démocratique déplore l’absence du Cadre national de dialogue politique sur le terrain de la préparation des élections transparentes. Pour son porte-parole, ce Cadre“ s’est déjà illustré par ses coups tordus dans le code électoral et la mise en place de la Céni ”
“ L’on se demande à quoi sert le CNDP sinon qu’à valider les prémices d’élections truquées en s’alignant sur les positions de la majorité présidentielles ” s’interroge Djimet Clément Bagaou.
L’opposition appelle les bailleurs à conditionner le financement des échéances futures. Pour elle, “ il est souhaitable que le financement des futures élections soit soumis à de forts conditionnalités ”
Par tchadinfos.com