Etats-Unis : 400.000 personnes veulent forcer l'entrée de la zone 51 pour prouver que les aliens existent

Ce vendredi 12 juillet, près de 400.000 personnes étaient inscrites à un événement Facebook
prévoyant de «prendre d'assaut» la «Zone 51» («Area 51» en anglais) car ils suspectent cette base militaire américaine, strictement interdite d'accès, d'abriter des activités en lien avec les extraterrestres.
Pour eux, l'enjeu est donc de révéler la «vérité» à l'Amérique et au reste du monde après des années de «mensonges». Et pour cela, leur mot d'ordre et nom de leur événement Facebook est sans ambiguïté : «Prenons d'assaut la Zone 51, ils ne peuvent pas tous nous arrêter».

Une attaque en groupe

C'est ainsi que, le 20 septembre prochain, jour prévu de «l'attaque», ils pourraient bien être plusieurs dizaines de milliers à déferler sur ce site situé à environ 160 km au nord de Las Vegas, dans le Nevada (nord-ouest des Etats-Unis) malgré les panneaux d'interdiction d'accès mentionnant que «l'utilisation d'une force mortelle est autorisée».
Mais pour contourner la sécurité de la base, les créateurs de l'événement envisagent d'attaquer en groupe, afin que la sécurité soit débordée. 
D'une superficie immense évaluée à 1,2 millions d'hectares, la Zone 51 a été créée dans les années 1950. Au départ, elle servait à des essais nucléaires mais aujourd'hui, officiellement du moins, ce sont des essais d'armes et d'avions qui y sont effectués.
Depuis des années, cette version ne convainc pas les partisans d'une vie extraterrestre dont beaucoup campent régulièrement aux abords de la zone pour la surveiller.
Pour eux, il s'agit donc bien d'un lieu de rencontres entre l'armée américaine et les Aliens et, pour appuyer leurs dires, ils publient depuis des années des dizaines de vidéos de «preuves» sur les sites de streaming.
Par