Porto Rico: le rôle des artistes dans la démission de Ricardo Rossello

media
Le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello, a été contraint d’annoncer mercredi 24 juillet sa
démission pour « vendredi 2 août à 17 heures ». L'administrateur de l'île des Caraïbes, la plus haute autorité politique de cet État associé aux États-Unis, est accusé d'avoir tenu des propos racistes, sexistes et homophobes sur la messagerie cryptée Telegram. Les Portoricains ont occupé la rue pendant plus d'une semaine pour réclamer le départ de Ricardo Rossello. De nombreux artistes se sont joints au mouvement.
Il est debout sur le toit d'une voiture, tient fièrement un drapeau arc-en-ciel dans la main. Lundi, le chanteur Ricky Martin faisait partie de la manifestation, à San Juan. Lui et des dizaines de milliers d'autres Portoricains scandent « Ricky Renuncia ! »(Ricky démissionne !). Ricky, c'est le surnom de Ricardo Rossello.
Dans les messages dégradants que le gouverneur est accusé d'avoir envoyés, le chanteur Ricky Martin - ouvertement gay - est visé. Depuis les révélations, l'artiste mobilise la population en postant des vidéos sur les réseaux sociaux : « Les dirigeants doivent écouter la revendication massive des Portoricains ». Voilà ce que disait Ricky Martin à ses fans sur Instagram.
Un message entendu par Ricardo Rossello. « Je vous annonce que je démissionnerai du poste de gouverneur avec effet au vendredi 2 août à 17h00 », a-t-il déclaré, dans une vidéo diffusée mercredi soir par le gouvernement sur Facebook.
Dès cette annonce, le chanteur Ricky Martin s’est empressé de partager sa joie avec ses fans sur Instagram. Les artistes ont joué un rôle significatif dans la mobilisation citoyenne. Le rappeur Residente a lui aussi posté des vidéos pour sensibiliser les Portoricains. Il appelait les citoyens à occuper la rue pacifiquement jusqu'à la démission du gouverneur. Comme lui, de nombreuses célébrités de l'île ont dénoncé les propos de Ricardo Rossello. L’acteur Benicio Del Toro, le duo de « Despacito », Daddy Yankee et Luis Fonsi, ou encore le rappeur Bad Bunny, qui avait même décidé d'interrompre sa tournée en Europe pour participer aux rassemblements.
Par