CAMEROUN:AFFAIRE BEH MENGUE: LE FILS DE PETER MAFANY MUSONGUE, LE FILS DU PCA DE L'ART, LE BEAU-FRÈRE DE BETI ASSOMO EN FUITE, LA BELLE-SOEUR DE BIDOUNG MPATT AUX ARRÊTS

 
Selon une information parue dans le journal La Détente, l'affaire de détournement des deniers publics
qui a entraînée l'ancien directeur de l'ART, Jean-Louis BEH MENGUE dans les geôles de la prison centrale de Yaoundé-Kondengui dans la nuit du 07 au 08 août dernier concernant également les proches et fils de certains pontes du régime.
En effet à croire ce journal, depuis le limogeage du président des élites du Dja et Lobo en juin 2017 de l'Agence de Régulation des Télécommunications (ART), une entreprise où il a passé 18 années consécutives comme DG, il était dans le viseur de la justice, ce qui lui valait des convocations régulières au Tribunal Criminel Spécial (TCS). Sa gestion avait été épinglée dans un rapport du contrôle supérieur de l'État (Consupe). Dans ce rapport, il lui était reproché plusieurs fautes de gestion qui auraient faire perdre de l'argent au trésor public.
Dans sa chute, indique le journal, il emporte l'un est de ses collaboratrices en service au département des finances qui se nommerait Miramou, qui serait la belle-soeur du Ministre BIDOUNG MPATT.
Certains collaborateurs de Jean-Louis B'BEH MENGUE eux aussi incriminés par le rapport du Consupe ont pris la poudre d'escampette. C'est le cas de Jackaï MUSONGUE, le fils de l'ancien premier Ministre Peter MAFANY MUSONGUE. Selon certaines indiscrétions, cet ex-agent de l'ART séjournerait depuis quelques temps au Canada.
Un autre collaborateur du DG de l'ART qui serait visé par le juge du TCS est le nommé Cheik MAHAMAT, le fils du PCA de l'ART, Hessana MAHAMAT par ailleurs Directeur des Affaires Générales à la présidence de la République.. de sources bien introduites dévoilent que pour éviter des ennuis judiciaires à Cheik MAHAMAT, son père aurait remboursé le corps du délit.
Un certain ETETA qu'on présente comme le beau-frère du Ministre de la défense BETI ASSOMO fait partie des collaborateursde BEH MENGUE qui est lui aussi en cavale. C'est un ancien agent comptable à l'ART qui co-signait les chèques avec le DG malgré l'interdiction de cette pratique.
Au regard de ces différentes cavales, tout laisse à croire que ces collaborateurs de Jean-Louis BEH MENGUE se reprochent quelque chose.
Il convient de souligner qu'un flot d'accusations s'abattent sur le PCA Hessana MAHAMAT, notamment dans l'affaire de l'immeuble siège de l'ART. Ne soyons pas surpris que lui aussi il soit interpellé un de ces jours.

Par Le_TGV_de_linfo