Vers une nouvelle majorité en Italie ? Le M5S fait durer le suspense

Le chef de l’Etat a accordé un nouveau délai aux formations politiques pour trouver une
majorité.
Le suspense continue en Italie: le Mouvement 5 Etoiles (anti-système) s’est dit prêt jeudi 22août à négocier pour former une nouvelle majorité, autour d’un programme en dix points mais sans dire avec quels autres partis, ouvrant la voie à de longues tractations.
« Nous avons lancé toutes les discussions nécessaires pour trouver une majorité solide au service des citoyens », a déclaré Luigi di Maio, le chef du M5S, qui a été le dernier groupe politique à rencontrer le président Sergio Mattarella.

Nouveau délai

Le chef de l’Etat, seul capable de résoudre la crise déclenchée par l’explosion mardi du gouvernement formé par le M5S et la Ligue de Matteo Salvini, a accordé un nouveau délai jusqu’à mardi aux formations politiques pour trouver une majorité capable de gouverner l’Italie.
« Mardi, je tiendrai de nouvelles consultations pour prendre les décisions nécessaires », a déclaré Sergio Mattarella, en soulignant que la seule possibilité était « un gouvernement qui obtienne la confiance (du parlement) sur la base d’un programme ».
Toute la classe politique attendait la réponse du M5S à une proposition faite par le Parti démocrate (PD), première force de gauche, pour une nouvelle alliance de gouvernement.
Luigi Di Maio a éludé et cherché à replacer le M5S au centre du jeu, soulignant que son mouvement est le premier parti au parlement et dispose d’une majorité relative autour de laquelle bâtir une nouvelle coalition.
« Les citoyens nous ont demandé en mars 2018 de changer ce pays en profondeur », a souligné Luigi Di Maio, avant d’égratigner, sans le nommer, son ex-partenaire de coalition Matteo Salvini.
Il a critiqué « des caprices d’été » à propos de l’annonce abrupte en plein mois d’août par Salvini de la « rupture unilatérale » de leur alliance.
Par nouvelobs.com