À Hong Kong, le retrait du texte sur les extraditions est imminent

La cheffe de l'exécutif  de Hong Kong, Carrie Lam, le 3 septembre 2019, lors d'une conférence de presse.
La cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, devrait annoncer, mercredi, le retrait du projet de
loi d'extradition de suspects vers la Chine pour tenter de sortir de la crise, qui secoue la région depuis juin.
Publicité
Se dirige-t-on vers une sortie de crise à Hong Kong ? Selon plusieurs médias de l'ancienne colonie britannique, dont le journal South China Morning Post, la cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, s’apprête à annoncer, mercredi 4 septembre, le retrait du projet de loi d'extradition de suspects vers la Chine.
Son retrait pur et simple est une des principales revendications des manifestants pro-démocratie, qui ont intensifié leur mouvement de contestation débuté en juin et réclament aussi la démission de la cheffe de l'exécutif, imposée par Pékin en 2017. Carrie Lam a affirmé, mardi, n'avoir aucune intention de le faire, après la fuite d'un enregistrement audio dans lequel elle dit vouloir quitter son poste.
Le texte sur l'extradition de suspects vers la Chine avait été suspendu en juin, mais les manifestants ont élargi leurs revendications pour dénoncer le recul des libertés dans cette région semi-autonome.
La Bourse de Hong Kong s'est envolée mercredi à la mi-journée après que des médias ont rapporté que la cheffe de l'exécutif hongkongais envisageait de retirer le texte. L'indice Hang Seng a bondi de plus de 3 %.
France 24 Avec AFP et Reuters