Cameroun: QUE LES AVOCATS NE CÈDENT PAS !!!

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan 
QUE LES AVOCATS NE CÈDENT PAS !!!

"Je ne m'imagine pas en l'état l'annulation de la résolutions portant suspension de robe des Avocats du 16 au 20 septembre 2019 sur la base de simples hypothèses émises notamment la mise en place d'un groupe de travail pour étudier la situation.
On dirait ces commissions créées pour noyer les dossiers.
Faut-il se réunir dans le cadre d'un groupe de travail pour demander le respect du code de procédure pénale en permettant aux Avocats d'avoir libre accès à leurs clients dans les commissariats et gendarmeries ?
Faut--il se réunir dans le cadre d'un groupe de travail pour demander qu'il n'y ait plus de tortures dans les commissariats et gendarmerie ?
Faut-il se réunir dans le cadre d'un groupe de travail pour demander aux magistrats de respecter les procédures telles que fixées par les lois votées ?
Nous n'avons pas un problème de textes pour réunir des groupes d'experts.
La seule chose qui est demandée aux responsables des structures susvisées c'est de respecter et de se soumettre à la loi dans l'exécution de leurs missions. ?
Depuis que cette résolution à été prise, des pressions s'exercent sur les Avocats pour obtenir cette levée de grève pour des calculs et objectifs purement politiques.
Nous avons des revendications professionnelles et respect des libertés au Cameroun.
Les Avocats ne doivent pas se laisser intimider, auquel cas ils perdent leur dignité et leur indépendance.
Nous avons pris une résolution qui doit être exécutée.
Une résolution de suspension de robe n'est pas un préavis de grève d'un syndicat qui peut être annulée, mais plutôt décision ordinale après débats et un vote."
Me Christian BOMO NTIMBANE
Avocat International