Ce camion électrique est le plus puissant du monde (et il se recharge tout seul)

L'e-Dumper récupère de l'énergie lors des freinages. Un peu comme votre vélo électrique, mais avec
45 tonnes à la pesée.
Ce sont les Suisses qui vont être contents :  l’e-Dumper est né dans leurs vertes contrées pentues. C’est un camion de chantier, et pas un petit : dépassant 9 mètres de long et 4 de haut, il pèse ses 45 tonnes. À vide, hein ! Car sa benne peut emporter 65 tonnes de plus. Le tout est remonté par sa motorisation 800 cv et son gigantesque pack de batteries. C’est pour cela qu’on en parle : ce camion électrifié est le plus gros véhicule électrique terrestre du monde.

Gros accus. Là où les transporteurs doivent faire le plein de gazole, le camion modifié par les Suisses de Kuhn et le laboratoire fédéral Empa possède une longueur d’avance. Il compte sur son frein moteur pour bénéficier de ce qu’on appelle le « frein régénératif ». Les voitures électriques qui en sont équipées rechargent ainsi à chaque freinage leur batterie de 10% environ. Pas cet éléphant-là. Selon ses constructeurs, l’e-Dumper pourrait générer près de 200 kWh par jour.
Chaque descente en charge est l’équivalent d’un passage à la pompe. Sans cracher un centime.
Down is the new up. Souhaitant faire le test, la chaîne CNN a envoyé le pilote de course spécialisé en Formule E, Luca di Grassi, dans la mine où opère le camion suisse. Pour gravir la carrière, le camion a dû consommer 80% de son autonomie. Mais lors de la descente, la benne pleine, il a profité de la force nécessaire aux freinages pour en récupérer et ainsi remplir sa jauge d’autant.
Depuis que ce camion s’est séparé de son moteur Komatsu diesel 23 litres au profit de l’électricité, l’Empa a calculé qu’il fera économiser 500 000 litres de gazole à la société qui l’exploite durant les dix prochaines années (ainsi que 1300 tonnes de CO2). Venant de Suisse, on aurait pu se douter que cela allait faire gagner de l’argent et respecter les sapins alentours.
Crédit photos : EMining / eDumper / CNN