Une championne du monde de karaté tué par son petit ami


Leighandre Jegels, championne du monde de karaté et championne de boxe sud-africaine, a été
abattue vendredi par son petit ami officier de police, contre lequel elle avait reçu une ordonnance de protection.
Une championne du monde de karaté tué par son petit ami
Sa mère a également été touchée par balle pendant l’attaque et a été transportée à l’hôpital de l’est de Londres. Ce petit ami de 37 ans a par la suite été arrêté après que la Mercedes-Benz de couleur blanche qu’il conduisait avait été impliquée dans un accident.
Plus tard l’officier de police qui a tiré et tué la championne de boxe Leighandre “Baby Lee” Jegels est décédé, ont confirmé les autorités ce lundi matin.
Sontaga Seisa, porte-parole de la Direction des enquêtes policières indépendantes (Ipid), a déclaré que le suspect, Bulelani Manyakama, âgé de 37 ans, était basé à l’équipe de réaction tactique (TRT) de l’est de Londres.
Manyakama avait été hospitalisé après avoir subi des blessures à la tête auxquelles il avait succombé.
Une personne a également été tuée dans l’accident, tandis que quatre autres ont été blessées.
Une championne du monde de karaté tué par son petit ami
Jegels et l’accusé vivaient ensemble à Cove Rock jusqu’à ce qu’elle obtienne une ordonnance de protection à son encontre.
La boxeuse sud-africaine a signalé des allégations de violence domestique à son encontre.
Jegels s’était entraînée pour son retour sur le ring face à Siphosethu Nxazonke lors d’un affrontement entre jeunes poids plume sans titre à Mthatha le 2 octobre.
Par afrikmag.com