Cameroun : 16 sous-préfets refusent de prendre leurs fonctions dans les régions anglophones

Cameroun: une fête de la Jeunesse marquée par des violences en régions anglophones 
L’on apprend qu’il s’agit des sous-préfets des départements de la Mechum, du Bui  la Meme et
du Lebialem.
Selon  Agence Cameroun Presse qui relaie cette information de « TeboPost », ils sont au total 16 diplômés de l'ENAM qui, jusqu’ici n’ont pas  pris leurs fonctions de sous-préfet dans ces départements des régions en crise, à savoir le Sud-ouest et Nord-Ouest.
Citant un communiqué officiel du Ministre de l'Administration territoriale, TeboPost  mentionne que ces administrateurs civils sont menacés de licenciement pour avoir refusé de prendre leurs fonctions.
Le décret n° 78/CE/2019/007 stipule pourtant que tous les diplômés de l'ENAM doivent être prêts à être déployés dans toute zone et à tout moment.
Lire aussi en vedette
« Comment ces 16 diplômés ont-ils pu dire qu'ils préfèrent travailler à Maroua plutôt que dans la région du Nord-Ouest ? », s’interroge TeboPost .
Rappelons que gouvernement camerounais est confronté au phénomène de désertion et de refus des fonctionnaires de prendre service dans les régions anglophones, devenues théâtres de confrontations entre armée et séparatistes.
Des abandons de postes se multiplient dans ces deux régions et les personnels de l'Etat font l'objet d'enlèvements et d'assassinats ciblés
L’on a encore en mémoire l’enlèvement du sous-préfet de l’arrondissement de Batido le 11 février 2017 et dont on est toujours sans nouvelles.