Affaire P&ID : le Nigeria dépose une garantie de 200 millions $ pour obtenir un sursis sur les saisies d’actifs

Affaire P&ID : le Nigeria dépose une garantie de 200 millions $ pour obtenir un sursis sur les saisies d’actifs
En fin de semaine dernière, le gouvernement nigérian a déposé une garantie bancaire de 200 millions
de dollars auprès d’un tribunal londonien, afin d’obtenir un sursis sur des saisies d’actifs pouvant atteindre 9,6 milliards de dollars. Ceci, conformément au jugement ayant tranché le litige qui l’oppose à la société énergétique britannique P&ID.
Selon le verdict rendu le 16 août dernier par un tribunal commercial londonien, la société P&ID pourra saisir des actifs internationaux appartenant au Nigeria, d’une valeur de 9,6 milliards de dollars en guise de dommages-intérêts, pour des manquements contractuels dans un accord gazier. C’est à peu près 2,5 % du produit intérieur brut (PIB) du pays ouest-africain. 
Il faut rappeler qu’en septembre, Abuja a interjeté appel. La procédure est toujours en cours.
Fin septembre, le procureur général du Nigeria, Abubakar Malami, a déclaré que tous les efforts possibles seront fournis pour protéger l’économie d’une amende.
Olivier de Souza
Par Agence Ecofin