Crise Anglophone au Cameroun: Ayaba Cho Lucas, le Commandant en chef des forces Ambazoniens envoie un message à l'avocat Agbor Felix Nkongho sur son agenda de la Fédération d'Etat.

L’image contient peut-être : 1 personne, costume et plein air
Dr Ayaba Cho Lucas, envoie un message à l'avocat Agbor Felix Nkongho sur son agenda de la
Fédération d'Etat.

" Il n'y a jamais eu de fédération de deux états. Le 1 septembre 1961, le Cameroun a transformé sa constitution en La Constitution fédérale et l'a imposé à l'Ambazonie. Notre peuple n'a pas été consulté et il n'a pas été ratifié par notre parlement. Vous ne pouvez donc pas revenir à ce qui n'a jamais existé. L ' Ambazonie est indépendante et nous n'avons jamais tenu cette indépendance en abeyance à son usurpation par un système politique extraterrestre et plus jamais à coexister avec aucun régime génocide. Lève-toi comme des millions ont fait pour défendre cette indépendance. Vous ne pouvez pas être si intellectuellement malhonnête et tout aussi au cœur du poulet pour mendier continuellement votre oppresseur de vivre sous leur domination

Je continue d'avertir tous ceux qui vendent ces positions subjectives qui sont en conflit avec les aspirations souhaitées de notre peuple. Nous leur résisterons comme nous le faisons depuis plus de 30 ans et nous en tant que peuple désirons être libre de tyrannie et du génocide prévaudra "

CNA

Dr Ayaba Cho Lucas, sends a message to Barrister Agbor Felix Nkongho on his two State Federation agenda.
"There has never been a two-state federation. On September 1, 1961, Cameroun transformed its constitution into La Constitution Federal and imposed it on Ambazonia. Our people were neither consulted nor was it ratified by our parliament. You cannot thus return to what never existed. Ambazonia is independent and we have never held that independence in abeyance to its usurpation by an alien political system and never again to coexisting with any genocidal regime. Rise up like millions have done to defend that independence. You can not be so intellectually dishonest and equally chicken-hearted to continuously beg your oppressor to live under their dominion
I continue to warn all those who peddle these subjective positions which are in conflict with the desired aspirations of our people. We will resist them as we have been doing for more than 30 years and we as a people desired to be free from tyranny and genocide shall prevail"
CNA