L'enquête sur le meurtre de Malcolm X rouverte après la diffusion d'un documentaire sur Netflix

La diffusion sur Netflix d'un documentaire sur l'assassinat du leader africain-américain Malcolm X a
semé le doute sur l'identité des coupables. A tel point que le bureau du district de Manhattan a annoncé sur CNN qu'«il allait réexaminer le cas après que de nouvelles informations soient sorties». Soit 55 ans plus tard.
Cette nouvelle enquête se fera avec l'aide de l'ONG Innocence Project, association qui tente d'innocenter et de libérer les personnes condamnés à tort.
Pour le meurtre de l'activiste noir Malcolm X survenue le 21 février 1965, trois hommes avaient été reconnus coupables.
Mais selon la série documentaire en 6 épisodes diffusée depuis le 7 février sur la plateforme, deux des accusés «ne pouvaient pas se trouver sur les lieux du crime ce jour-là». Pour l'historien Abdur-Rahman Muhammad, que Netflix suit,  et qui depuis des décennies travaille sur l'assassinat de Malcolm X, les vrais meurtriers n'ont jamais été arrêtés.

Un «secret de Polichinelle»

«Ce qui nous a intrigué, c'est l'idée que l'assassin probable de Malcolm X vivait librement a Newark (en banlieue de New York, ndlr), et que beaucoup de gens savaient qu'il était impliqué, et qu'il n'avait fait l'objet d'aucune enquête ou poursuite, ni d'aucun interrogatoire», a expliqué la co-réalisatrice du documentaire Rachel Dretzin.
Dans un entretien au New York Times, elle va même plus loin en évoquant un «secret de Polichinelle», car quatre autres personnes également impliquées dans l'assassinat seraient libres, et vivraient tranquillement dans le New-Jersey.
D'ailleurs, le documentaire évoque aussi d'autres pistes, dont une où le FBI serait impliqué.
Par CNEWS