Tidjane Thiam tourne la page Crédit Suisse: « j’irai me reposer »

Crédit Suisse a réalisé en 2019 net de 3,42 milliards Francs Suisse (1 Franc Suisse = 0,94 euros)
contre 2,0 milliards en 2018, soit une hausse de 69%, selon le communiqué de la banque publiée ce jeudi 13 février à Zurich (Suisse). «Je suis fier de ce que la banque a réalisé pendant mon mandat. Nous avons remis le Crédit Suisse sur de bons rails et nos résultats de 2019 montrent que nous pouvons être durablement rentables. J’apporterai mon soutien enthousiaste à mes collègues tandis qu’ils continueront à développer les affaires», s’est félicité le banquier ivoirien. Qui part ainsi du Crédit par la grande porte.
En outre, l’ancien patron de Prudential n’a pas tari d’éloges à l’égard de Thomas Gottstein, son successeur : « Je luis souhaite la bienvenue dans ses nouvelles fonctions. J’ai un grand respect pour ses qualités de dirigeant d’entreprise, mais également pour la personne qu’il est, et je sais qu’il permettra au Credit Suisse de franchir un nouveau palier.» Malgré un ralentissement de la croissance au premier trimestre 2019, « nous avons continué à créer, tout au long de cette année, un levier d’exploitation positif. Ainsi, le quatrième trimestre a été notre 13e trimestre consécutif de croissance du bénéfice en glissement annuel, une importante réalisation selon nous », fait remarquer Tidjane Thiam.
Jamais un patron de banque d’origine africaine n’a été autant médiatisé que Tidjane Thiam, tout au long de son mandat (4 années et demie) à la tête de la banque helvétique. Les commentaires à relents parfois politiques fusaient de partout, notamment sur son retour dans la vie politique ivoirienne. Mais, le prédécesseur de Thomas Gottstein a été sans ambages: «… j’irai me reposer ». Parviendra-t-il à tenir promesse? Ou, à contrario, se lancera-t-il dans une lagune politique Ebrié en effervescence ? 
Par financialafrik.com