Ces 14 méde­cins italiens sont morts en luttant contre le coro­na­vi­rus

Ce jeudi 19 mars, le Corriere della Serra rend hommage à 14 méde­cins italiens morts depuis le début
de l’épi­dé­mie de coro­na­vi­rus (Covid-19). « Nous ne pouvons plus tolé­rer que nos méde­cins et nos agents de santé soient envoyés combattre le virus à mains nues », déplore le président du conseil de l’ordre des méde­cins Filippo Anelli.
Ce jeudi, Anelli a ajouté cinq noms à la triste comp­ta­bi­lité qu’il tient depuis l’ar­ri­vée de la mala­die en Italie : Giuseppe Finzi (62 ans, Parme), Luigi Frus­ciante (71 ans, Côme), Giuseppe Lanati (73 ans, Côme), Anto­nino Butta­fuoco (66 ans, Bergame) et Luigi Ablondi (66 ans, Crémone).
La veille, Marcello Natali était décédé à l’âge de 57 ans après avoir dû travailler sans gants à cause de la pénu­rie. « Arrê­tons de dire que c’est une mauvaise grippe, les pauvres malheu­reux qui se présentent aux urgences ont tout sauf les compli­ca­tions d’une grippe », aver­tis­sait Daniele Macchini, méde­cin de Bergame, dès le 7 mars.
Les autres prati­ciens s’ap­pe­laient Mario Giovita, Roberto Stella, Ivano Vezzulli, Franco Galli, Massimo Borghese, Raffaele Jura, Carlo Zava­ritt et Giuseppe Borghi.
« Les méde­cins sont en colère, exas­pé­rés par cette cascade de mauvaises nouvelles, effrayés par l’es­ca­lade des infec­tions qui auraient pu être évitées si seule­ment les insti­tu­tions nous avaient écou­tés tout de suite », a ajouté Filippo Anelli.
Source : Corriere della Serra