Coronavirus : Codogno, foyer de l'épidémie en Italie, a réussi à inverser la tendance

En Italie, dans la région de Lombardie, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus, la ville de
Codogno apporte une lueur d'espoir. La ville de 16.000 habitants est toujours sous quarantaine, et continue à se battre. Mais le maire de la ville se dit déjà fier d'avoir réussi à inverser la tendance : presque plus aucun cas n'est à déplorer dans la ville. REPORTAGE
En Italie, le pays le plus touché au monde par le coronavirus selon le dernier bilan - 3.405 morts et plus de 80.000 contaminations – une lueur d’espoir est apparue en Lombardie, épicentre de l’épidémie dans le pays. La ville de Codogno, au sud de Milan, est en passe d’inverser la tendance. Presque plus aucun cas n’est à déplorer dans la ville. "Codogno est un vrai symbole de la bataille gagnée contre cet ennemi invisible qui nous a attaqué du matin au soir", assure Francesco Passerini, le maire de la ville.
Le maire est fier de sa ville, premier épicentre épidémie en Italie à avoir vaincu le coronavirus. "Désormais ici la tendance est inversée, on a vraiment beaucoup moins de cas qu’ailleurs dans la région", affirme l'édile.

La quarantaine toujours en vigueur

La quarantaine, imposée depuis un mois aux 16.000 habitants de la ville, est toujours en vigueur. L'ambiance reste pesante. "Je vois bien qu’il y a encore une sorte de suspicion, des regards de peur entre nous. Même avec les clients qui viennent au kiosque avec masques et gants", raconte Eleanora, une marchande de journaux de la ville.
"Mais nous sommes aussi une lueur d’espoir, parce que nous avons montré que ça marche de rester une zone isolée, sans entrer ni sortir de Codogno. Alors on peut dire à tous les italiens, soyez résistants comme nous !", conclut cette commerçante.
Par Blandine Hugennet
europe1.fr