Coronavirus, en direct : 860 morts en France, dont 186 décès en 24 heures, et plus de 2.000 patients en réanimation

Le coronavirus à l'origine de la maladie nommée «Covid-19» et parti de la ville chinoise de Wuhan,
s'est désormais répandu sur toute la planète. On dénombre 674 morts en France.

19h07

Le ministre de la santé Olivier Véran annonce 860 morts en France, dont 186 décès en 24 heures, et plus de 2.000 patients en réanimation.

18h54

La récession mondiale consécutive à la pandémie de coronavirus pourrait être pire que celle qui a suivi la crise financière de 2008, a mis en garde lundi la directrice générale du FMI Kristalina Georgieva au cours d'une téléconférence avec le G20.
Dans un communiqué, elle souligne avoir prévenu les ministres des finances et les banquiers centraux que les perspectives de croissance mondiale étaient "négatives" pour 2020 et indiqué qu'il fallait s'attendre à "une récession au moins aussi grave que pendant la crise financière mondiale sinon pire". 

18h48

Une patinoire de Madrid va être aménagée pour entreposer les corps de victimes du coronavirus dans la capitale qui compte déjà plus de 1.200 morts, ont annoncé lundi les autorités municipales et régionales.
"Les préparatifs ont débuté pour habiliter l'installation prêtée par le Palacio de Hielo (le Palais de Glace) pour accueillir des cadavres, et ainsi faciliter le travail des services funéraires, face à cette situation exceptionnelle", a annoncé la région de Madrid.

18h38

La Fête du cinéma, qui devait se tenir du 29 au 31 mars partout en France, est annulée. «Une grande Fête du Cinéma sera mise en place (prochainement) pour célébrer la réouverture des 6 000 salles françaises et l'expérience inégalable du cinéma en salles», ont annnoncé les organisateurs.

18h18

Deux autres médecins sont décédés dans l'Est de la France (ARS et maire). Au total cinq médecins sont morts en raison du coronavirus à ce jour. 

18h15

L'Union européenne a appelé lundi la communauté internationale à envoyer de l'aide humanitaire à l'Iran, l'un des pays les plus touchés par la pandémie du coronavirus, assurant que cette aide ne violerait pas les sanctions imposées par Washington.
L'Union veut envoyer 20 millions d'euros d'aide à l'Iran où le Covid-19 a provoqué, selon un bilan officiel lundi, la mort de 1.812 personnes tandis le nombre de cas déclarés a grimpé à 23.049.

17h57

Les 27 ministres des Finances de l'UE ont validé lundi la suspension des règles de discipline budgétaire, une décision historique leur permettant de dépenser autant qu'il le faut pour faire face aux conséquences économiques du coronavirus.
"Nous sommes d'accord que les conditions d'utilisation de la clause de suspension (...) sont remplies. Cela nous donnera l'opportunité de soutenir davantage nos économies", a annoncé le ministre croate des Finances, Zdravko Maric, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE, à l'issue d'une vidéoconférence des ministres.

17h51

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a condamné lundi l'administration de médicaments aux patients infectés par le nouveau coronavirus avant que la communauté scientifique se soit accordée sur leur efficacité, mettant en garde contre les "faux espoirs" qu'ils pourraient susciter.
"Des études réduites et non randomisées, réalisées à partir d'observations, ne nous apporteront pas les réponses dont nous avons besoin", a averti le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle depuis Genève.

17h49

La Bourse de Paris n'a pas réussi à redresser la tête lundi (-3,32%), malgré son rebond vendredi dernier et de nouvelles mesures de soutien annoncées par la Réserve fédérale américaine (Fed).  
L'indice CAC 40 a lâché 134,49 points à 3.914,31 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 5,01%, repassant de justesse au-dessus des 4.000 points.

17h46

Plus de 60.000 Français sur les 130.000 bloqués à l'étranger ont déjà été rapatriés, a indiqué une source ministérielle. 

17h44

Les présidents français Emmanuel Macron et chinois Xi Jinping se sont accordés lundi, au cours d'une conversation téléphonique, pour souhaiter un sommet extraordinaire du G20 sur les aspects sanitaire et économique de la crise du coronavirus, a indiqué l'Elysée.
"Les deux présidents se sont accordés sur le fait que la tenue d’un tel sommet serait utile en particulier sur le plan sanitaire, en associant l'OMS pour travailler conjointement sur les traitements et le vaccin, et sur le plan économique (stabilisation de l'économie mondiale par des mesures coordonnées sur le plan budgétaire et monétaire; soutien aux Etats les plus vulnérables)", a indiqué la présidence française.

17h33

Le Premier ministre Edouard Philippe s'exprimera ce soir au Journal de 20h de TF1. 

17h21

Le chef de l'ONU a réclamé un «cessez-le-feu immédiat et mondial».

17h13

Angela Merkel, en quarantaine à domicile après un contact avec un médecin positif au nouveau coronavirus, "se porte bien" et a passé un premier test qui s'est avéré négatif, a indiqué lundi le porte-parole du gouvernement allemand.
Un premier test s'est avéré négatif, a indiqué lundi après-midi la chancellerie. D'autres tests devront toutefois être menés dans les prochains jours pour être concluants.

17h02

«La pandémie s'accélère», a déclaré l'OMS, estimant toutefois que «nous pouvons changer la trajectoire de la pandémie».  

16h24

Les agences Pôle emploi ne reçoivent désormais plus de public et les demandeurs d'emploi doivent prendre contact avec leur conseiller par téléphone ou internet, a-t-on appris lundi auprès de l'opérateur.
La semaine dernière, Pôle emploi avait indiqué, qu'en dépit des consignes de confinement, un accueil restait possible sur rendez-vous pour des "urgences", notamment pour des demandeurs d'emploi qui ne pouvaient utiliser internet.
Mais tous les syndicats de l'opérateur avaient protesté, demandant la fermeture des accueils pour lutter contre la propagation du virus et protéger les agents.
En outre, "on s'est aperçu que beaucoup de ces besoins urgents auraient pu être traités par téléphone", par le 3949, souligne-t-on à Pôle emploi.

16h22

Plus d'1,7 milliard de personnes au total sont appelées par les autorités dans de nombreux pays à rester confinées chez elles pour lutter contre la propagation du Covid-19, selon un comptage réalisé lundi à partir d'une base de données de l'AFP.
Derniers en date à être concernés, au moins 700 millions d'Indiens, soit plus de la moitié de la population de leur pays d'1,3 milliard d'habitants, le deuxième le plus peuplé de la planète après la Chine et où les mesures se multiplient face à la pandémie.
Avant eux, plus d'un milliard de personnes dans le monde étaient déjà appelées à demeurer à leur domicile.

16h12

La maire (PS) de Paris Anne Hidalgo a saisi lundi le préfet de police Didier Lallement pour "évaluer l'ensemble des risques" et "prononcer dès demain (mardi), le cas échéant, la fermeture des marchés qui poseraient problème", notamment ceux de Barbès et Belleville.
"La question du maintien des marchés alimentaires doit être posée avec lucidité et détermination", estime la maire de Paris, dans un communiqué transmis lundi. 
"L'organisation mise en place (séparation des étals, marquages au sol, rappel des consignes) a permis d'améliorer très significativement l'application des consignes sanitaires", souligne l'édile, "mais dans la phase d'expansion rapide de l'épidémie en région parisienne, la situation reste préoccupante dans certains marchés" et "elle mobilise trop d'agents de sécurité et de propreté".

15h53

Emmanuel Macron a répété lundi, devant les représentants des cultes, son opposition à un "confinement total" mais jugé nécessaire un contrôle plus strict des mesures actuelles, ont rapporté des participants à l'AFP, alors qu'un nouvel avis du Conseil scientifique est attendu mardi.
Selon l'Elysée, le Conseil scientifique, composé de 10 experts, doit rendre son avis mardi sur les conditions du confinement, dont le prolongement au-delà de la période initiale de 15 jours est jugé "probable" par plusieurs membres du gouvernement, afin d'enrayer l'épidémie de coronavirus.
Le Conseil d'Etat a enjoint dimanche au gouvernement de revoir d'ici 48 heures certaines dérogations de déplacement "au caractère ambigu", notamment celles pour motifs de santé ou pour l'activité physique, refusant toutefois d'ordonner le "confinement total" réclamé en urgence par certains médecins.

15h31

Le maire de New York, épicentre de l'épidémie de coronavirus aux Etats-Unis, a appelé lundi à généraliser à l'ensemble du pays les mesures de confinement coercitives adoptées dans les Etats les plus touchés, et réclamé à nouveau une aide d'urgence du gouvernement fédéral. 
"Il faut que ces mesures de confinement (fermant les activités non essentielles et obligeant les gens à rester chez eux, ndlr), qu'ont prises New York et la Californie, soient partout", a déclaré le maire Bill de Blasio sur CNN.
"Il faut qu'on prenne ces mesures extrêmes", a ajouté le maire de la première métropole américaine, qui comptait dimanche soir déjà près de 11.000 cas confirmés - soit près du tiers des cas américains - et 99 morts.  

15h13

Angela Merkel, en quarantaine à domicile après un contact avec un médecin positif au nouveau coronavirus, "se porte bien" et attend le résultat de son test, a indiqué lundi le porte-parole du gouvernement allemand.
"La chancelière se porte bien, elle travaille à domicile", a déclaré à la presse Steffen Seibert, qui n'a pas précisé si elle était à la chancellerie ou dans son appartement privé à Berlin.
Elle a participé à un Conseil des ministres lundi matin par téléphone consacré à un plan de sauvetage économique mis en place par l'Allemagne contre l'épidémie. 
Dimanche soir, M. Seibert avait annoncé que Mme Merkel, 65 ans, se mettait en quarantaine après avoir été en contact vendredi avec un médecin qui lui a fait vaccin, avant d'être testé positif.

14h50

Un employé du Parlement européen, âgé d'une quarantaine d'années, est mort après avoir contracté le coronavirus, devenant la première personne à être tuée par la pandémie au sein des institutions européennes, a-t-on appris lundi de sources concordantes.
"Le Parlement européen a le regret de confirmer un décès" au sein de son "personnel externe", "dû, selon l'état actuel des informations, au coronavirus", a annoncé une porte-parole de l'institution, contactée par l'AFP.
Selon une source parlementaire, il s'agit d'un Italien qui travaillait au service informatique.
Plusieurs membres de la Commission, du Conseil et du Parlement, qui emploient des milliers de personnes à Bruxelles, ont été contaminés par le coronavirus, en particulier le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, qui observe une quarantaine.

14h27

Le président américain Donald Trump a exprimé lundi des doutes sur les restrictions mises en place face au coronavirus, déplorant leur impact sur l'économie et laissant entendre qu'il pourrait aller vers un assouplissement.
"Nous ne pouvons laisser le remède être pire que le problème lui-même", a-t-il tweeté.
"A la fin de la période de 15 jours, nous prendrons une décision sur la direction que nous voulons prendre!", a-t-il ajouté, sans autres précisions.
La Maison Blanche a présenté la semaine dernière une série de recommandations rassemblées dans un document intitulé “15 jours pour ralentir la propagation" du virus.
Les autorités sanitaires américaines martèlent depuis plusieurs jours que le pire est à venir aux Etats-Unis et que l'heure n'est pas venue de relâcher l'effort.
Par CNEWS avec AFP