Coronavirus : le patronat camerounais réclame des « mesures politiques inédites » de soutien aux entreprises et ménages

Réuni en Conseil d’administration extraordinaire le 19 mars 2020 à Douala, le Groupement inter-patronal du
Cameroun (Gicam) exprime, dans un communiqué officiel, ses « vives préoccupations et inquiétudes face aux répercussions déjà perceptibles » du Coronavirus sur certaines entreprises.
Ces préoccupations sont d’autant plus vives que, souligne le plus important regroupement patronal camerounais, la crise du Coronavirus dans le pays « pourrait entraîner » un véritable « désastre économique, social et humain ».
Aussi, le Gicam appelle-t-il « à mobiliser en urgence l’ensemble des instruments de politique monétaire, budgétaire et commerciale, mais également à mettre en place des politiques inédites de soutien aux entreprises et aux ménages, pour gagner la guerre contre le Coronavirus ».
Dans cette optique, le Gicam, qui salue les mesures gouvernementales prises le 17 mars 2020 (fermeture des écoles, des frontières sans préjudice sur les échanges commerciaux, etc. suspension des missions à l’étranger, etc.), annonce qu’il fera « instamment » des propositions au gouvernement.
BRM
Par Investir au Cameroun