Coronavirus: l’Iran engage l’armée pour limiter les déplacements

Le coronavirus continue à progresser en Iran avec 514 personnes tuées et 11 364 cas d'infection
confirmés. Les autorités ont appelé les forces armées à intervenir pour mieux contrôler le déplacement des gens dans les villes et à travers le pays.
Avec notre correspondant à TéhéranSiavosh Ghazi
Selon le chef de l'état-major des forces armées, l'opération pour limiter la présence des gens dans les rues, les magasins et sur les routes du pays va commencer dans les heures qui viennent.

Cette décision a été prise par les autorités pour contrôler la propagation du coronavirus à travers les pays, en particulier à l'approche des congés du Nouvel An iranien qui commencent le 20 mars et vont durer deux semaines.
Chaque année, des dizaines de millions de personnes prennent la route des vacances. Ce qui peut accélérer la propagation du coronavirus. Aucun détail n'a été donné pour l'instant sur les mesures qui seront prises.
Entrée et sortie de certaines villes ou régions déjà contrôlées
L'entrée et la sortie de certaines villes et régions, foyers du virus, sont déjà contrôlées. L'Iran est le pays le plus touché après la Chine et l'Italie.
Le général Mohammad Hossein Baqeri a également annoncé que l'ensemble des Iraniens seront contrôlés par téléphone ou via les réseaux sociaux pour identifier les personnes soupçonnées d'être malades.
Ces mesures drastiques ont été annoncées après que le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a ordonné aux forces armées d'engager dans la lutte contre le nouveau coronavirus. Des députés et certains responsables de provinces ont affirmé ces derniers jours que le nombre des personnes contaminées est supérieur aux chiffres annoncés.
Par RFI