Coronavirus: l'Italie entrevoit une amélioration durable

La progression du coronavirus en Italie a poursuivi dimanche 29 mars son timide ralentissement, pour
le troisième jour consécutif. Le dernier bilan officiel fait état de 10 779 morts pour 97 689 cas.
Après deux journées noires, les chiffres de la protection civile, guettés par tout un pays chaque jour en fin d’après-midi, redonnent de l’espoir. Outre les décès, encore nombreux avec 756 morts de plus dimanche 29 mars, la courbe de contagiosité ralentit. Elle atteignait + 5,6 % par rapport à samedi contre + 7,4 % vendredi dernier.
Par ailleurs, et c’est une nouvelle qui donne de l’espoir en Italie, le nombre de patients en soins intensifs n’a que très peu augmenté. Dans la région Lombardie, baromètre de cette crise sanitaire, seulement 9 personnes de plus ont été placées dimanche en thérapie intensive par rapport à samedi. Il y a donc des petits signes encourageants.
L'épidémie semble contenue
Dimanche soir à la télévision, le directeur d’un hopital de Bergame s’est félicité du nombre accru de guérisons – plus de 13 000.
Autre tendance générale : dans les autres régions italiennes, la situation est plutôt stable. Il y a de nouvelles contaminations mais l’épidémie semble contenue, ce qui maintient l’espoir.
Tout cela reste bien entendu fragile. Le « pic » attendu n’est pas encore atteint. Pour le ministre de la santé Roberto Speranza, ce n'est surtout pas le moment de baisser la garde.
Par RFI