La France bientôt en confinement total? “La situation se détériore très vite”

À l’instar de certains Belges, de nombreux Français n'ont manifestement pas saisi la gravité de la
crise sanitaire à laquelle le monde, et désormais surtout l’Europe, est confronté. Appelés à rester confinés chez eux, hormis pour aller voter, des Français se sont pourtant rassemblés en masse dans les parcs afin de profiter de ce dimanche ensoleillé. Ce qui a sidéré le président Macron et son gouvernement, lequel réfléchit d’ores et déjà à placer l’Hexagone en confinement total.
Nous l’évoquions ce dimanche: de nombreux Français ont tenu à profiter de leur dernière soirée avant la fermeture des bars, restaurants et discothèques dans la nuit de samedi à dimanche. Des scènes vues en Belgique vingt-quatre heures plus tôt. Et ce dimanche, les parcs étaient bondés, notamment à Paris, où les quais de la Seine étaient pris d’assaut. 
Ces images de la foule flânant au soleil sont arrivées jusqu’au téléphone d’Emmanuel Macron, qui n’en a pas cru ses yeux, relate Le Parisien. “C’est une folie, les gens sont inconscients! Le président pensait qu’ils avaient compris, on a vu que non”, dénonce un proche de Macron au quotidien. “On a envoyé le président à 20 heures avec le maximum de solennité, les Français l’ont tous regardé… et ils n’en ont rien eu à faire. Du coup, on a envoyé le Premier ministre, plus martial, et ils ne l’ont pas pris au sérieux. On a un problème”, avoue un ministre. Un conseiller du pouvoir se demande enfin ce qu’il faut faire face à cette situation.

Explosion des cas et des décès

Car la propagation du virus s’accélère outre-Quiévrain. Selon un décompte publié dimanche soir par l’agence nationale de santé publique, Santé Publique France, le bilan de l’épidémie a grimpé dimanche à 127 morts et 5423 cas confirmés, soit 36 morts et plus de 900 cas supplémentaires en 24 heures. Plus de 400 personnes sont hospitalisées dans un état grave. 
 
Sur les ondes de France Inter ce lundi matin, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé s'est montré pour le moins inquiet. “La progression de l’épidémie est inquiétante, la situation se détériore très vite, les cas doublent tous les 3 jours”, a-t-il déclaré, craignant une éventuelle “saturation” des hôpitaux. “Je voudrais surtout que nos concitoyens se rendent compte qu’il y a des personnes qui sont malades, en réanimation et dont le pronostic vital est engagé, et ces personnes se chiffrent en centaines”, a insisté Jérôme Salomon.

Plusieurs options sur la table

Le non-respect des consignes données samedi pourrait pousser le gouvernement français à un confinement total de l’Hexagone, rapporte Le Parisien de sources concordantes. Selon un proche d’Emmanuel Macron, le confinement généralisé pourrait être instauré en milieu de semaine. Plusieurs options seraient sur la table: un confinement renforcé et généralisé, un confinement localisé pour l’Ile-de-France et l’Alsace ou encore un couvre-feu à 18 heures.
Par 7sur7.be