L'Afrique du Sud confrontée à sa deuxième récession en trois ans

Vue de Johannesburg en Afrique du Sud.
Selon les chiffres rendus publics par les autorités, l'Afrique du Sud a enregistré deux trimestres
consécutifs de recul de son activité, ce qui constitue l'indication d'une récession. Si l'activité est globalement médiocre depuis plusieurs années, les nombreux délestages du mois de décembre ont profondément affecté l'activité.
Depuis deux ans, les Sud-Africains ont appris à vivre avec une économie en plein marasme. Ils doivent désormais composer avec un phénomène plus grave encore, la récession. Le dernier trimestre de l'année 2019 fut une catastrophe pour l'économie, avec un recul de 1,4% de l'activité.
Le déclin est particulièrement sévère dans l'agriculture -7,6% et les transports -7,2%. La construction, l'énergie, le commerce ne sont guère mieux lotis, seuls la finance et le secteur minier sont en croissance, mais jusqu'à quand ? Car le ralentissement chinois, dû au coronavirus, risque rapidement d'affecter le secteur minier.
30% de chômage
Les mauvais chiffres de 2019 s'expliquent en partie par les nombreux délestages électriques causés par les déboires de l'énergéticien Eskom, mais le malaise est plus profond. Avec des finances publiques mal-en-point, des groupes publics en difficultés, le pays n'arrive pas à redresser la barre. La confiance des entreprises est au plus bas. Et en ce début d'année, plusieurs groupes ont annoncé de vastes plans de licenciement.
Le chômage touche désormais 30% de la population active. Son plus haut niveau depuis 2008.
Par RFI