Le roi de Thaïlande se confine avec un harem de 20 femmes dans un hôtel de luxe en Allemagne

Alors que l'état d'urgence a été instauré en Thaïlande, où le coronavirus a contaminé plus de 1.500
personnes et fait 7 morts, le roi du pays, Rama X, a décidé d'aller se confiner dans un hôtel de luxe en Allemagne, en compagnie d'un harem de 20 femmes, provoquant l'ire de nombreux Thaïlandais.
Maha Vajiralongkorn de son vrai nom a même privatisé tout l'établissement, un hôtel quatre étoiles situé dans la station de ski de Garmisch-Partenkirchen en Bavière, pour son harem et ses dizaines de domestiques, rapporte le tabloïd allemand Bild, qui ne précise pas si l'épouse du roi, la reine Suthida, fait partie du groupe.

Et ce, alors même que tous les autres hôtels et chambres d'hôtes de la région ont reçu l'ordre de fermer leurs portes en raison de la crise du coronavirus. Mais pas le Grand Hotel Sonnenbichl de Garmisch-Partenkirchen, qui a reçu une autorisation spéciale des autorités locales, eu égard à l'«homogénéité» du groupe reçu. Pourtant, 119 membres de l'entourage du sulfureux roi thaïlandais, sur le trône depuis 2016, ont été renvoyés en Thaïlande pour des suspicions de contamination au Covid-19. 

Au pays, cette frasque de Rama X, 67 ans, ne passe pas inaperçue. Malgré les poursuites encourues, un crime de lèse-majesté en Thaïlande pouvant être puni de 15 ans de prison, de nombreux Thaïlandais ont fait part de leur colère sur les réseaux sociaux. Le hashtag «Pourquoi avons-nous besoin d'un roi ?», a ainsi été utilisé 1,2 million de fois sur Twitter dans les 24 heures ayant suivi la nouvelle du confinement du roi en Allemagne, révélée par un activiste thaïlandais exilé en France.
Par CNEWS