Peut-on être infecté deux fois par le coronavirus ?

Plusieurs cas de « rechutes » ont été signalés chez des patients guéris en Asie. Ont-ils été de nouveau malades ? Pouvaient-ils alors contaminer d’autres personnes ? Doit-on pour autant s’inquiéter ? Cinq hypothèses pour une rechute.

Des Japonais guéris qui retombent malades et des statistiques alarmantes venues de Chine, sur des patients testés positifs au Covid-19 pour la seconde fois, ont provoqué une inquiétude supplémentaire autour du virus. Peut-on de nouveau être touché après en avoir guéri ?
L’immunité acquise après avoir contracté une maladie semble tellement normale qu’imaginer que nous pourrions en être privés peut faire froid dans le dos. Que sait-on sur le sujet jusqu’ici ?

Des cas étranges en Asie

Les doutes nous viennent d’Asie. Une guide touristique d’une quarantaine d’années atteinte du Covid-19 en guérit, puis est de nouveau testée positive, fin février. Toujours au Japon, un passager du navire de croisière « Diamond Princess », âgé de plus de 70 ans, qui a souffert de la maladie, rentre chez lui guéri le 2 mars. Dix jours plus tard, il retombe malade et est hospitalisé, testé positif au Covid-19.
En Chine, les causes d’inquiétude sont encore pires. Fin février, des statistiques de la province de Guangdong font état de 14 % des patients « guéris » qui seraient de nouveau testés positifs.
Même le CDC américain, l’organisme fédéral en charge de la gestion des épidémies, aborde le sujet, mais de manière très vague : « Les patients infectés avec le MERS-CoV ont peu de risques d’être réinfectés peu de temps après s’être remis, mais on ne sait pas encore si une protection immunitaire similaire sera observée chez les patients
L'OBS