CAMEROUN:AU SUJET DE JOSEPH OWONA: LE DANGER DES BAMILEKE AU CAMEROUN Par Jean Francois Channon

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et intérieur 
“En 1991, je suis journaliste à l’effort camerounais, journal de l’église catholique camerounais basé à
l’époque à Mvolye. En mars 1992 se tient au Cameroun une session de l’union interparlementaire. La réunion des parlementaires du monde en entier. Le président Biya préside la cérémonie d’ouverture. Avant les discours, Bounougou Fouda aux côtés de qui je suis assis aperçoit le Pr Joseph Owona. Il me suggère que nous allions lui dire bonjour. Nous arrivons vers lui. L’entretien que nous avons se passe en Ewondo. Une langue que je connais bien. Le pr Owona après les présentations nous suggère d’adhérer à son projet de créer un organe de presse en langue Ewondo pour sensibiliser le peuple face aux dangers des Bamileke au Cameroun. Je ne croyais pas ce que j’entendais”
Par Jean Francois Channon
L’image contient peut-être : une personne ou plus

Aucune description de photo disponible.

L’image contient peut-être : 3 personnes