CAMEROUN:LE TÉMOIGNAGE D’UN CAMEROUNAIS SUR L’ARNAQUE DANS LES HÔPITAUX POUR LES TEST DU COVID 19

LE TÉMOIGNAGE D’UN CAMEROUNAIS SUR L’ARNAQUE DANS LES HÔPITAUX POUR
LES TEST DU COVID 19

“ Je viens partager avec toi la stupéfiante expérience que j’ai vécu aujourd’hui en tant que potentiel malade de corona.

En effet depuis près de 03 jours j’ai des symptômes très inhabituels pour quelqu’un qui n’est pratiquement jamais malade comme moi. Entre fièvre, fatigue extrême, mal de gorge, vertiges, courbatures, anorexie, crise régulière de détresse respiratoire, je me suis remis à l’évidence du faut que je serais porteur potentiel du Covid-19. Apres une première consultation ce matin dans un hôpital privé de la place, des examens réalisés, le doute s’est fait plus persistant et j’ai été référé au CMA de Bonamoussadi pour la simple raison de la note du gouverneur qui listait cet hôpital comme centre d’accueil des personnes malades de corona.

Surplace je suis reçu à l’extérieur et on me laisse comprendre que cet hôpital n’est pas un centre d’accueil, ne l’a jamais été, Laquintinie étant le seul et unique centre. Malgré ma grande surprise, du fait de la contradiction entre ces propos et la note du gouverneur, je me dirige très rapidement à Laquinitinie (3ème hôpital de la journée) puisque mon soucis est d’être pouvoir être fixé sur mon cas et éventuellement enclencher le traitement et prendre de mesures drastiques de protection de mon environnement en informant d’ores et déjà les personnes avec qui j’ai été en contact les derniers.

Surplace, bon accueil, personnel attentionné, à l’écoute et compatissant

À peine 5min du Début de consultation Que je fais une nouvelle crise de détresse respiratoire. J’implore un test de dépistage immédiat pour confirmation ou infirmation de mon état et avec tristesse elles me font comprendre que c’est plus possible depuis longtemps.
-et pourquoi ça? Alors que il se dit que vous êtes le seul et unique centre agréé et indiqué pour, et de plus une campagne de dépistage massive des populations est annoncée même dans les quartiers.

-Vrai mais épuisement total du stock de test donc l’option actuelle est la réalisation d’un scanner du thorax qui est plus indicatif et décisif que le fameux test de dépistage au covid.

-Daccord faites le moi donc s’il vous plaît.

-ça vous coûtera 68000frs

-comment ça? Combien de camerounais sommes nous porteurs de ces symptômes et probablement de ce virus, sommes nous capables d’avoir une telle somme pour nous faire dépister? Surtout quand on brandit haut et fort dans les médias que c’est gratuit dans le sceptres agréés.

-Désolé monsieur, c’est ce scanner à 68000 francs qui nous permettra de nous confirmer avec exactitude sur si vous êtes porteur ou pas de corona.

-okay madame je ne les ai pas actuellement. Devrais-je rentrer?

-...

Après quelques coups de fils on me fait comprendre qu’il ya encore des tests à l’hôpital général. Très rapidement je m’y rends (4ème hôpital de la journée) et je constate la longue file d’attente. Je suis reçu 3h de temps plutard, et même scénario on le fait part de l’absence des tests de dépistage et donc la seule option possible étant juste le scanner qui dans cet hôpital ci s’élève à 117000francs cfa. Misère!!! De mal en pire. Nous sommes nombreux dehors à crier misère dans la salle d’attente.

Pas d’argent, situation de plus en plus inquiétante mais impossible de se faire prendre en charge puisque aucun examen de confirmation réalisé. Les quelques personnes nanties surplace ont pu réaliser leurs examens de scanner et pour ceux dont j’ai pu être témoin, que des positifs à l’issu de l’analyse de leur scanner.

Dans les médias, sur les réseaux sociaux, notre ministre et ses collaborateurs nous parlent de test gratuit de dépistage au corona pour les cas suspects dans les hôpitaux d’accueil mais dans la vraie vie, sur le terrain, il faut prévoir 68000frs si vous allez à Laquintinie et 117 000frs si vous allez a l’hôpital général pour avoir un diagnostic clair et fiable sur votre état de porteur ou non de corona virus.

Dites la vérité aux camerounais s’il vous plait, informez le ministre de la santé si jamais il n’était pas au courant afin que des mesures et solutions puissent être trouvées et éviter d’attendre que les patients atteignent des états morbides avant d’être admis en soin.
Soit en approvisionnant en test
Soit en supportant ou subventionnant les frais de scanner”.
BORIS BERTOLT