Corée du Nord : l'état de santé de Kim Jong-un à nouveau au coeur de vives rumeurs

Photo fournie le 9 février par l'agence nord-coréenne Kcna, du leader nord-coréen Kim Jong-un, lors d'une parade militaire, le 8 février 2018 à Pyongyang. 

Selon CNN, le dictateur "pourrait être en grave danger après une intervention chirurgicale". Il n'a pas célébré l'anniversaire de la naissance de son grand-père.

Il en faut peu pour exciter les esprits sur la santé du dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. C'est dire si l'affirmation le 20 avril par la chaîne américaine CNN selon laquelle il "pourrait être en grave danger après une intervention chirurgicale" a fait l'effet d'une bombe médiatique. Une allégation suivie par celle, toujours de CNN, selon laquelle les Etats-Unis tentaient de vérifier l'état de santé du leader. 
Sollicité, le gouvernement sud-coréen a refusé de se prononcer "sur les rumeurs concernant les problèmes de santé" de Kim Jong-un. "Aucun mouvement particulier n'a été signalé en Corée du Nord ", a ajouté Kang Min-seok, porte-parole de la présidence de Corée du Sud. De fait, rien ne semble bouger à Pyongyang. Seul événement majeur le 21 avril, la reprise des cours dans les écoles, fermées par crainte du coronavirus.