Coronavirus. La compagnie Virgin Australia va être placée en redressement

Déjà fragile avant la crise du nouveau coronavirus, Virgin Australia est aujourd'hui en cessation de paiement. 
Virgin Australia, filiale du groupe Virgin, est en cessation de paiement et devrait être prochainement
placée en redressement judiciaire.
La compagnie aérienne australienne Virgin Australia, plombée par l’effondrement de son activité à cause de l’épidémie de Covid-19, se trouve en situation de cessation de paiement et se prépare à être placée en redressement judiciaire, a indiqué lundi une source proche de la compagnie, confirmant des informations des médias locaux.
La deuxième plus grande compagnie australienne, en manque de liquidités, avait demandé un prêt de 1,4 milliard de dollars australiens (820 millions d’euros) au gouvernement fédéral qui a refusé de le lui accorder.
Les 10 000 employés de la compagnie, qui est détenue par plusieurs groupes étrangers, ont été informés lundi de la décision du groupe de demander le placement en redressement judiciaire, selon la source.
Un administrateur devrait être désigné pour tenter de renégocier la dette du groupe ou de trouver un repreneur.
Virgin Australia, qui était déjà mal en point financièrement avant l’épidémie de Covid-19, a suspendu toutes ses vols internationaux après la décision de l’Australie de fermer ses frontières aux non-résidents pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus. Elle n’opère plus qu’un vol intérieur.

Manque de revenus

Le secteur aérien australien, qui est dominé par Qantas et Virgin Australia, a bénéficié d’un plan d’aide du gouvernement fédéral de 715 millions d’AUD pour faire face au manque de rentrées financières lié à la suspension des vols.
Le gouvernement de l’État du Queensland (nord-est) a également débloqué une aide de 200 millions d’AUD pour la compagnie à la condition qu’elle maintienne son siège dans la capitale de l’État, Brisbane.
L’État de Nouvelle-Galles du Sud a également cherché à attirer la compagnie à Sydney en lui promettant une aide en cash.
Cela n’a vraisemblablement pas suffi à sauver une compagnie aérienne plombée par une dette supérieure à cinq milliards AUD.
Virgin Australia était déjà en difficulté avant que le secteur aérien mondial ne se trouve emporté par les répercussions du nouveau coronavirus. La compagnie australienne avait déploré en 2019 une perte sous jacente avant impôt de 71 millions AUD.
Virgin Australia n’a fait aucun commentaire sur sa situation financière et s’est refusé à répondre aux questions de l’AFP.
Par  Ouest-France Brisbane (Australie) (AFP)