Coronavirus - Nouvelle-Calédonie : durcissement des conditions de rapatriement de ses résidents

Nouvelle Calédonie

La Nouvelle-Calédonie, qui a lancé un déconfinement progressif depuis lundi 20 avril, a décidé de durcir les conditions de rapatriement de ses résidents en provenance de l’étranger.

Seulement 18 cas de contamination

Depuis lundi dernier, la Nouvelle-Calédonie a commencé à procéder à un assouplissement des mesures de confinement. Depuis une douzaine de jours, le pays n’a plus enregistré des nouveaux cas de contamination au coronavirus.
D’où la décision d’entré dans un déconfinement progressif avec le "retour de la liberté d’aller et venir", mais dans le respect des mesures des gestes barrières et de la distanciation sociale.

Mise en quarantaine doublée d’un confinement

La Nouvelle-Calédonie a connu seulement 18 cas de coronavirus, tous des cas importés. Face au rapatriement des résidents en provenance de la Métropole ou d’autres pays étrangers, les autorités locales ont décidé de durcir les conditions de retour, rapporte 20 Minutes.
Le rapatriement de près de 2 000 résidents, dont c’est la Dass (Direction des affaires sanitaires et sociales) qui s’occupent d’eux quand ils arrivent aux pays, ont débuté depuis le 3 avril. Au départ, ces gens rapatriés ont été contraints à 14 jours d’isolement dans des hôtels de Nouméa, ayant été réquisitionnés. Mais désormais, ils devraient d’abord être mis en quarantaine à l’hôtel doublée d’un confinement strict à domicile durant une semaine.
Par linfo.re