COVID-19 : au Nigéria, l’industrie pétrolière va construire des hôpitaux et des centres diagnostic de classe mondiale

Au Nigéria, les compagnies de la chaine de valeur pétrolière ont exprimé leur volonté d’appuyer les
efforts du gouvernement dans la lutte contre le coronavirus en construisant au moins deux hôpitaux et un centre de diagnostic de classe mondiale dans chacune des zones les plus touchées du pays. Il faut rappeler qu’elles ont déjà offert 250 lits et du matériel d’appui au pays.
L’annonce a été faite par Mele Kyari, le patron de la société publique du pétrole (NNPC) lors d’une émission télévisée. Les hôpitaux seront construits en un temps record pour permettre de contenir la propagation du virus.
« Nous et nos partenaires, comprenant les fournisseurs de services en amont et en aval, avons décidé de nous réunir pour répondre dans trois domaines thématiques. Le premier est la fourniture de consommables médicaux tels que les masques et les kits de dépistage entre autres. Deuxièmement, la logistique médicale et les questions de soutien aux patients, comme les ventilateurs et les centrales de production d’oxygène. Le troisième volet est la fourniture de centres d’isolement temporaire et la mise en place d’infrastructures médicales permanentes qui seront utiles pendant cette période et après l’endiguement de la pandémie », a expliqué M. Kyari.
Kennie Obateru, le directeur des relations publiques de la NNPC a indiqué que les collectes en nature ont démarré et seront remises au groupe de travail présidentiel pour le contrôle du coronavirus. Il a également assuré que les dons seront utilisés dans la transparence.
Cette opération est similaire à l’appui de Puma Energy au Ghana qui a consisté à mettre à la disposition des services de santé publique pour plus de 38 000 dollars de carburant.
Le Nigéria, premier producteur de pétrole en Afrique, compte actuellement 254 cas pour 6 décès et 44 guérisons.
Olivier de Souza
Par Agence Ecofin