Covid-19 : selon une étude, les corps des personnes décédées du coronavirus resteraient contagieux

 
Même après sa mort, une personne atteinte du covid-19 peut être contagieuse, selon une étude récente
rapportée par le Scientific American. En effet, un premier cas d'infection post-mortem a été signalé en Thaïlande.
Selon ce rapport, deux médecins légistes travaillant à Bangkok ont très probablement été contaminés par le virus encore actif dans le corps de patients décédés.

Le 19 mars, près de 272 personnes en Thaïlande étaient positives au coronavirus, dont ce médecin et une infirmière. Selon les chercheurs, la probabilité que le médecin ait attrapé le coronavirus en dehors de son travail serait faible.
Ainsi, les scientifiques tendent à penser que le corps d'une personne décédée du Covid-19 pourrait être contagieux durant quelques heures voire quelques jours. En effet, le virus pourrait être encore présents dans les sécrétions respiratoires et donc pourrait encore se reproduire dans les cellules pulmonaires du mort.

Des mesures de précaution à prendre

Bien que sa longévité reste encore inconnue à ce jour, la présence du virus post-mortem pourrait s'avérer être un véritable défi pour l'industrie funéraire. C'est pour cette raison que le monde scientifique recommande aujourd'hui un certain nombre de mesures de précautions lors de l'examen d'un patient mort du coronavirus, dont le port d'un équipement de protection (masques, gants, lunettes, ...).
Bien qu'en règle générale, les agents pathogènes ne peuvent survivre longtemps post-mortem, certains virus restent assez actifs pour être transmis aux vivants. Il s'agit du VIH, de l'hépatite B et C, du choléra ou encore de la tuberculose. 
Par CNEWS