Démission du président du Conseil européen de la recherche

L’Italien Mauro Ferrari déplore de trop nombreux blocages institutionnels et politiques dans la
gestion de la crise liée au coronavirus.
Le président du Conseil européen de la recherche, Mauro Ferrari, a démissionné de son poste, en pleine crise liée à l’épidémie de Civid-19, a indiqué, mercredi 8 avril, un porte-parole de l’Union européenne.
M. Ferrari n’était à la tête de l’organe que depuis le 1er janvier.
L’information a été révélée par le Financial Times suivant un communiqué de M. Ferrari qui se déclarait « extrêmement déçu par la réponse européenne » à la pandémie liée au coronavirus.
Le dirigeant italien se plaint de nombreux obstacles institutionnels et politiques alors qu’il tentait de mettre rapidement en oeuvre un programme scientifique pour combattre le virus.
« J’en ai vu assez (…), j’ai perdu foi dans le système lui-même », a-t-il écrit.
Le Conseil européen de la recherche, crée en 2007, est chargé de coordonner les efforts de la recherche entre les Etats membres de l’Union européenne.
Par Le Monde avec AP