Donald Trump veut redémarrer l’économie et « rouvrir l’Amérique » le plus vite possible

Alors que les Etats-Unis ont franchi le 15 avril la barre des 30 000 morts recensés, Donald Trump
estime que certains Etats pourraient entamer le déconfinement « dès demain ».
La pandémie de Covid-19 a beau avoir franchi jeudi un nouveau seuil, avec plus de 140 000 morts recensés dans le monde dont plus de 32 000 aux Etats-Unis, le président Donald Trump juge qu’il est temps de « faire redémarrer l’Amérique ».
Avec plus de 650 000 cas recensés, les Etats-Unis sont la nouvelle ligne de front de la bataille contre le virus. Avec des pans entiers de l’économie en sommeil, ce sont aussi plus de 22 millions de personnes qui se sont inscrites au chômage au cours des quatre dernières semaines.
Déterminé à réduire la facture économique, Donald Trump a jugé qu’en raison du ralentissement de la pandémie, « de grandes parties du pays pouvaient songer à rouvrir ».
« La décision reviendra aux gouverneurs », a-t-il précisé, tout en estimant que certains Etats pourraient « littéralement » entamer le déconfinement « dès demain ».

29 Etats prêts pour le déconfinement

Les recommandations fédérales publiées par la Maison-Blanche prévoient que les Etats se basent sur un certain nombre de critères précis pour renouer avec le cours de leurs activités en trois étapes. « Nous n’ouvrons pas tout d’un coup, on rouvre prudemment pas à pas », a précisé Donald Trump.
Donald Trump recommande aux Etats américains de faire redémarrer l’activité et lever les restrictions liées au coronavirus en fonction de la décrue de la propagation de l’épidémie, selon un document publié jeudi 16 avril par les médias américains.
D’après Trump, certains États pourraient dès à présent passer à la première phase. Sans préciser lesquels, il a estimé que 29 États pourraient bientôt entamer le processus d’ouverture.
Pour autant, le président des Etats-Unis ne fixe pas de calendrier précis et laisse le soin aux gouverneurs des Etats d’adapter le rythme de la « réouverture » de l’économie aux situations locales, rapportent les médias.

Un redémarrage de l’économie en trois étapes

La première étape pourrait être enclenchée lorsqu’un Etat enregistre une diminution des cas de Covid-19 sur une période de 14 jours et que ses hôpitaux ne sont plus submergés par l’afflux de patients. Elle prévoirait que les écoles fermées le restent, ainsi que les bars, tandis que les restaurants et clubs de sport pourraient rouvrir sous certaines conditions.
Le port du masque de protection en public serait « fortement » conseillé, le télétravail devrait rester la règle autant que possible et les mesures de distanciation sociale seraient maintenues. Les personnes les plus vulnérables devraient rester confinées et les voyages non-essentiels « minimisés ».
Parallèlement, les autorités devraient être en mesure de dépister à large échelle les cas de coronavirus. Si aucun « rebond » de l’épidémie n’est constaté, la phase deux pourrait s’enclencher, avec notamment une réouverture des écoles et la reprise des voyages.
La levée des restrictions et du confinement, lors d’une troisième phase, interviendrait lorsque l’absence de résurgence de l’épidémie serait confirmée. Les restrictions sur les lieux de travail seraient alors levées.