Le bilan de l'éruption d'un volcan en Nouvelle-Zélande est passé à 20 morts


L'éruption du volcan du Mont Whakaari dans le nord de la Nouvelle-Zélande le 9 décembre a
causé la mort d'au moins 20 personnes.

Selon la déclaration de la police néo-zélandaise, après le décès de Paul Browitt grièvement blessé suite à l'explosion, et traité à l'hôpital Alfred en Australie, le bilan de l'éruption volcanique est passé à 20 morts.
La police néo-zélandaise a rapporté que Browitt et ses deux filles se trouvaient à Whakaari (White Island) au moment de l'explosion et que, l'une de ses filles est décédée, et que l'autre fille blessée est prise en charge à l'hôpital.
Les autorités sanitaires néo-zélandaises ont déclaré que l'état de santé d'au moins 5 des 23 personnes hospitalisées en Nouvelle-Zélande et en Australie, est grave.
Une éruption s'est produite le 9 décembre au volcan Whakaari dans le nord du pays. 24 des 47 personnes présente sur l'île au moment de l'explosion étaient originaires d'Australie, 9 des États-Unis, 5 de la Nouvelle-Zélande, 4 de l'Allemagne, 2 de la Chine, 2 du Royaume-Uni et 1 citoyen de Malaisie.