Le coronavirus pourrait “se réactiver” chez les patients guéris, selon des experts coréens

Le coronavirus pourrait être “réactivé” chez les personnes qui ont été guéries de la maladie, selon les
Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies.
Environ 51 patients classés comme ayant été guéris en Corée du Sud ont été à nouveau testés positifs, a déclaré le CDC lors d’une conférence de presse lundi.
Plutôt que d’être à nouveau infecté, le virus pourrait avoir été réactivé chez ces personnes, étant donné qu’elles ont été à nouveau testées positives peu après avoir été libérées de la quarantaine, a déclaré Jeong Eun-kyeong, directrice générale du CDC coréen.
“Alors que nous accordons plus d’importance à la réactivation comme cause possible, nous menons une étude complète sur ce sujet”, a déclaré Jeong. “Il y a eu de nombreux cas où un patient, pendant son traitement, a été testé négatif un jour et positif un autre”.
Un patient est considéré comme complètement rétabli lorsque deux tests effectués à 24 heures d’intervalle donnent des résultats négatifs. Le CDC coréen va mener une enquête épidémiologique sur ces cas, a déclaré M. Jeong.
La Corée du Sud a été l’un des premiers pays à connaître une épidémie de coronavirus à grande échelle, mais le pays n’a connu que 200 décès et une baisse du nombre de nouveaux cas depuis le 29 février, date à laquelle il avait atteint un pic de 1 189 cas.

La crainte d’une réinfection chez les patients guéris s’accroît également en Chine, où le virus est apparu pour la première fois en décembre dernier, après que l’on a signalé que certains patients avaient été à nouveau testés positifs – et étaient même morts de la maladie – après avoir été guéris et avoir quitté l’hôpital.
On comprend mal pourquoi cela se produit, même si certains pensent que le problème réside peut-être dans l’incohérence des résultats des tests.
Mercredi, la Corée du Sud comptait 10 384 cas de virus, dont 6 776 ont quitté l’hôpital, selon des données compilées par l’université Johns Hopkins et Bloomberg News.
Ce n’est pas la première fois que des scientifiques remarquent la réactivation d’un patient sorti d’hospitalisation. A Wuhan, environ 14% des cas soignés ont de nouveau été réinfectés par le coronavirus.
En France, le Professeur Perronne, Chef de service infectiologie à l’hôpital de Garches, avait déclaré à la télévision que le virus “est réapparu chez certains patients une ou deux semaines après leur guérison”.