Les Ivoiriens se moquent des Camerounais : Emmanuel Macron via l'Ambassade de France Christophe Guilhou permet au Camerounais de voir les images de Paul Biya depuis l'arrivée de la pandémie de Coronavirus au Cameroun.

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur
"Les Ivoiriens se moquent des Camerounais : Emmanuel Macron via l'Ambassade de France
Christophe Guilhou permet au Camerounais de voir les images de Paul Biya depuis l'arrivée de la pandémie de Coronavirus au Cameroun. quelle honte pour ce Peuple. Une audience digne d'un film Hollywoodien organisé moins de 24h à la suite de la lettre de son principal opposant qui réclame toujours sa victoire indiquant qu'il a saisi l’Assemblée nationale pour constater la vacance du Pouvoir. Les Anglophones de ce Pays ont compris qu'avec Biya on n'attends rien. Ils ont déclenché une guerre qui déciment l'armée de Biya. " Par HUOPON SAMARA PIERRE

Voici également la réaction du journaliste Camerounais Benjamin Zebaze sur la sortie de Pau Biya:
UN BOULON MANQUE DANS LE CERVEAU DES MILITANTS DU RDPC ET AUTRES BIYAISTES PLUS OU MOINS MAL REFOULES
Voilà des gens qui ne vivent que devant l'adoration d'une photo et qui, suite à des images montrant le président Paul Biya recevant l'Ambassadeur de France, rivalisent de cris de joie comme s'il s'agissait d'un exploit.
Le débat autour du caractère fictif ou pas de ces images ne me semble pas être le bon. Ceux qui jubilent là ne se rendent même pas compte du coté humiliant de celles-ci.
  • Elles montrent clairement, que cet homme, depuis le début de la crise liée au Covid-19, a volontairement méprisé son peuple qui était en droit d'attendre de celui qui se dit élu par 71% de la population, qu'il le réconforte et lui indique la voie à suivre. C'est ce qu'ont fait tous les chefs des exécutifs dans le monde entier, et même en Corée du Nord;
  • Elles montrent aussi, que dès que la France exige, il exécute. Ce qu'il a refusé à son peuple, il ne peut le refuser à la France dont on sait qu'il n'est que le bras armé.
Il y a quelques mois, le président de la République française Emmanuel Macron, l'avait traité exactement comme un enseignant le ferait avec un élève borné et particulièrement récalcitrant. Ceux qui jubilent aujourd’hui, étaient parmi les manifestants devant l'Ambassade de France ou parmi ceux qui criaient partout: "Macron c'est qui ? La France c'est quoi".
  • Ces images désastreuses résument à elles seules les 38 années du Renouveau: on y perçoit un homme exclusivement au service de la France et de l'étranger, pour qui ses concitoyens ne sont que des vaches qui doivent produire du lait pour lui permettre de mener un train de vie qui défie tout bon sens.
La raideur quasi militaire de sa position devant l'Ambassadeur en dit plus qu'un long discours.
Après lui, où va t on trouver des chirurgiens pour remettre ce boulon qui manque dans les cerveaux de ses admirateurs ?
Benjamin Zebaze.