L'UE ajoute 4 pays à sa liste noire des paradis fiscaux


L'UE a décidé d'ajouter les îles Caïmans, les Palaos, le Panama et les Seychelles à la liste noire
des pays qui ne coopèrent pas dans le domaine fiscal.

L'Union européenne (UE) a ajouté quatre pays à sa liste noire des paradis fiscaux.
Les ministres des finances de 27 pays membres de l'UE se sont réunis à Bruxelles pour la réunion du Conseil des affaires économiques et financières (ECOFIN).
À la fin de la réunion, il a été annoncé que la liste noire répertoriant les pays qui n'avaient pas coopéré en matière fiscale avait été mise à jour, et que les Îles Caïmans, les Palaos, les Seychelles, ainsi que le Panama, avaient été ajoutés à la liste.
Actuellement, la liste des pays de l'UE qui ne coopèrent pas en matière fiscale inclut les Samoa américaines, les Fidji, Guam, Samoa, Oman, Trinité-et-Tobago, Vanuatu, les îles Vierges américaines, les îles Caïmans, les Palaos, le Panama et les Seychelles.

À propos de la liste

Après l'émergence d'un grand nombre d'entreprises et de particuliers fuyant les impôts à l'aide de comptes bancaires à l'étranger, l'UE a entamé en 2017 le processus de détermination de la liste des paradis fiscaux.
Lors de la phase de préparation de la liste, qui vise à lutter contre l'évasion fiscale, les régimes fiscaux de différents pays ont été examinés.
Si les pratiques fiscales d'un pays permettent l'évasion fiscale d'un autre pays, elles sont incluses dans la liste noire de l'UE. Les pays engagés dans des réformes pour corriger la situation sont retirés de la liste noire.
Les transactions financières des pays figurant sur la liste noire avec l'UE sont plus étroitement surveillées.
Par actualite-news.com