Open d’Australie. Un huis clos envisagé

L'Open d'Australie s'organise déjà pour la saison prochaine.
L’Open d’Australie n’est qu’au mois de janvier de l’année prochaine mais son directeur, Craig Tiley,
envisage déjà un huis clos dans un communiqué officiel.
Nous devons nous préparer à un environnement qui aura changé. Craig Tiley, directeur de l’Open d’Australie prend déjà ses précautions face à la pandémie de coronavirus. Même le tournoi du Grand Chelem n’a lieu qu’au mois de janvier de l’année prochaine, les organisateurs ont dévoilé un communiqué dans lequel ils envisagent un huis clos et une quarantaine pour les joueurs.
"Nous espérons évidemment traverser cette crise du COVID-19 aussi rapidement que possible, mais nous ne savons pas vraiment laquelle des mesures actuellement utilisées pour tenter de contenir la propagation de l’infection devra encore être mise en place à moyen et à long terme. De ce fait, il faut pouvoir anticiper. Par exemple, nous examinons ce que nous pourrions avoir à faire si les joueurs devaient être mis en quarantaine pendant une longue période avant d’être autorisés à se déplacer librement en Australie. L’autre point important, c’est que si les rassemblements de masse ne sont toujours pas autorisés ou strictement restreints l’année prochaine, nous étudions la possibilité d’organiser un événement juste pour la diffusion tv et donc à huis clos. Ce ne sont que deux des nombreux scénarios que nous devons examiner."