Quand, en plein confinement, Paris est une fête

Samedi après-midi, des dizaines de Parisiens ont dansé dans la rue au rythme de Dalida. La scène filmée a provoqué l'indignation sur les réseaux sociaux.

« Le but n'est pas de créer un rassemblement »

La musique provenait en fait d'un appartement avec balcon situé quelques étages plus haut. Son propriétaire tient même un compte Instagram sur lequel il fait régulièrement des directs vidéo. Il y filme les passants interpellés par sa musique et ses voisins. Dans l'un de ses premiers posts, il explique disposer de tout le matériel pour « mettre l'ambiance aux balcons ». Son compte s'appelle d'ailleurs « discobalcons ». Deux enceintes sont disposées de part et d'autre de son logement, le tout accompagné de lumière et de stroboscopes.