Shenzen devient la première ville chinoise à interdire la consommation de chats et de chiens

Cette loi entrera en vigueur le 1er mai prochain. En réaction à l’épidémie de coronavirus, les autorités
chinoises ont décidé d’interdire la consommation de viande d'animaux sauvages, potentiellement liée à la propagation du virus.
Shenzen est allée plus loin en étendant la loi à la consommation de chiens et de chats, a rapporté la BBC.

Sur le même sujetRéseaux sociauxEspagne : un homme se déguise en chien pour sortir de chez lui pendant le confinement 
Le média britannique rappelle que la consommation de la viande de chien n’est pas si répandue en Chine. La majorité des Chinois n'en ont jamais mangé et disent ne pas vouloir le faire.

30 millions de chiens tués par an en Asie

Pour le professeur Peter Li, spécialiste de la Humane Society International (HSI), cette décision «pourrait vraiment être un moment décisif dans les efforts visant à mettre fin à ce commerce brutal qui tue environ 10 millions de chiens et 4 millions de chats en Chine chaque année».
D’après la HSI, environ 30 millions de chiens sont tués pour leur viande chaque année en Asie, dont 10 millions en Chine.
Par CNEWS