Cameroun : le syndicat des employés de Viettel programme une grève illimitée dès le 7 juin

Cameroun : le syndicat des employés de Viettel programme une grève illimitée dès le 7 juin 
Le Syndicat national autonome des travailleurs des nouvelles technologies de l’information et de la
communication (Syntic) a déposé un préavis de grève prenant effet du 22 mai au 7 juin 2020 à Nexttel, filiale camerounaise du vietnamien Viettel.
Selon le Syntic, ledit préavis fait suite aux « violations successives des textes règlementaires en vigueur » relatifs au Code du travail et aux retenues unilatérales sur salaires.  Sur ce dernier point, le Syntic écrit que, malgré la décision du ministre du Travail du 25 mars 2020 suspendant la décision unilatérale de la direction de Nexttel de réviser les conditions de rémunération des employés, le top management de l’entreprise a plutôt décidé de sévir par le licenciement des travailleurs.
« Votre coup de force viole les dispositions de l’article 40 du Code du travail, relatives au licenciement économique au cas où cela serait probable dans un environnement du marché des télécommunications en pleine croissance », écrit le Syndicat.
Pour éviter d’en arriver au débrayage, le Syntic demande l’ouverture immédiate du dialogue tripartite Etat/employeur/travailleur ; l’annulation de toutes les décisions du top management, en marge des textes règlementaires, en vigueur depuis le 20 mars 2020 ; la restauration de l’institution des délégués du personnel ; la reprise du business au sein de Viettel Cameroun.
« Au cas où les conditions […] ne sont pas remplies de la part de la direction générale de Viettel Cameroun SA, les travailleurs avec le soutien du syndicat entreront en grève illimitée jusqu’à la satisfaction de celles-ci », menace le Syntic.
L’ampliation de ce préavis de grève a été faite au ministère du Travail et de la sécurité sociale, ainsi qu’à la Primature. Jusqu’ici, la direction générale de Nexttel est silencieuse.
S.A.
Par Agence Ecofin