Coronavirus: le géant automobile japonais Toyota prévoit l'effondrement de son activité

Toyota anticipe un effondrement de 80% de son bénéfice opérationnel au cours de son exercice
2020-2021 qui s'achèvera le 31 mars prochain en raison de la pandémie de coronavirus. Le numéro deux mondial de l'automobile a pourtant bien résisté au début de la crise avec un bénéfice net en hausse de 10% lors de son exercice annuel clos le 31 mars dernier.
De notre correspondant à TokyoFrédéric Charles
Akio Toyoda ne cache pas que le choc de cette pandémie est beaucoup plus violent que celui de la crise financière de 2008. Mais le patron du numéro 2 mondial de l'automobile ajoute que Toyota sera « le leader du rebond économique du Japon » une fois passée la crise sanitaire.
Toyota s'attend à un recul de 20% de son chiffre d'affaires au cours de l'exercice 2020-2021. Mais le constructeur restera profitable et continuera d'investir massivement en recherche et développement ces deux prochaines années. Dans la robotique, l'intelligence artificielle, les voitures autonomes, les villes numériques.
Toyota estime que les ventes de voitures dans le monde en ce moment ne dépassent pas 60% de leurs niveaux de l'an dernier. Le marché mondial devrait retrouver au début de 2021 ses niveaux de 2019. Akio Toyoda note déjà un début de reprise en Chine. Mais l'impact de la pandémie de coronavirus, prévient-il, reste « vaste, significatif et grave » dans le monde.
Toyota est un des rares constructeurs à livrer des prévisions pour les douze prochains mois malgré les incertitudes liées à la pandémie.
Par RFI