Déconfinement: pour Macron, il est trop tôt "pour crier victoire" mais "la voie suivie est bonne"

Emmanuel Macron 
Sibeth Ndiaye a rapporté ses propos mercredi en fin de matinée, à la sortie du conseil des
ministres. L'hypothèse d'un reconfinement, même si "incertaine", reste toujours sur la table.
Alors que la France vit son troisième jour de déconfinement, Emmanuel Macron a estimé qu'il était "bien trop tôt (...) pour crier victoire mais il a souhaité souligner que la voie suivie était bonne", a rapporté Sibeth Ndiaye au sortir du conseil des ministres ce mercredi en fin de matinée.
La porte-parole du gouvernement a souligné que le chef de l'Etat avait déclaré à ses ministres qu'il fallait se préparer à trois échéances:
"La première est celle du mois de mai, comme le Premier ministre avait eu d'ores et déjà l'occasion de l'indiquer, puisque en fonction de l'évolution de l'épidémie, le déconfinement pourra franchir pour le mois de juin une nouvelle étape après le week-end de la Pentecôte", a précise Sibeth Ndiaye.

Un reconfinement toujours sur la table

Emmanuel Macron a également évoqué une deuxième échéance: "Celle de la saison estivale qui pose des questions spécifiques en matière de déplacement sur le territoire national et à l'étranger et il a indiqué que cette question devait faire d'une nécessaire coordination européenne."
"Le président de la République a enfin évoqué une troisième échéance", a-t-elle conclu: "Celle possible mais incertaine, d'un reconfinement si la situation devait se dégrader. Il a invité le gouvernement à s'armer dans cette perspective."
Par BFMTV