Etats-Unis : la porte-parole du vice-président testée positive au coronavirus, le deuxième cas en une semaine à la Maison Blanche

 
Un militaire de la Marine, au service de Donald Trump, avait déjà été testé positif au Covid-19
quelques jours plus tôt. Donald Trump et Mike Pence, qui se font tester quotidiennement, ont indiqué être négatifs au virus.
Un deuxième cas confirmé de Covid-19 à la Maison Blanche cette semaine. La porte-parole du vice-président américain Mike Pence, Katie Miller, a été testée positive au nouveau coronavirus, a-t-on appris vendredi 8 mai auprès de médias et sources officielles
Sans citer son nom, un haut responsable américain avait rapporté à des journalistes qu'une employée de l'équipe du vice-président avait été testée positive au Covid-19. Plus tard dans la journée lors d'une conférence devant des élus républicains, Donald Trump avait fait référence à une "Katie", assurant qu'elle travaillait "dans les relations avec la presse". "Je vais bien et j'ai hâte de reprendre le travail pour le peuple américain", a-t-elle tweeté vendredi soir.
Katie Miller était présente la veille lors d'une cérémonie à laquelle assistait Donald Trump et la Première dame, Melania Trump, ainsi que l'épouse de Mike Pence. Six personnes qui auraient pu être en contact avec elle et devaient voyager avec le vice-président vendredi ont dû quitter l'avion avant le décollage de la base militaire d'Andrews, dans la banlieue de Washington.

Donald Trump toujours sans masque en public

Il s'agit du deuxième cas de contamination au coronavirus à la Maison Blanche cette semaine, après un militaire de la Marine au service de Donald Trump. Le dirigeant et Mike Pence, qui se font tester quotidiennement, ont indiqué être négatifs au virus.
Ces contaminations interviennent alors que le président américain prône une réouverture rapide de l'économie américaine, dévastée par la mise en place de mesures massives de confinement et de distanciation sociale.
Donald Trump a été critiqué pour son refus de porter un masque en public, malgré les recommandations de ses propres experts sanitaires. Très peu de personnes dans l'entourage du président ont été vues avec des masques.
Lors d'une cérémonie commémorant le 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, vendredi, le milliardaire républicain a rencontré huit anciens combattants américains âgés de 96 à 100 ans. Ni le président de 73 ans, lui-même dans la catégorie des personnes à risque face au virus, ni aucun des vétérans ne portaient de masque, alors qu'ils se tenaient tous à quelques mètres les uns des autres. L'ex-magnat de l'immobilier n'a pas non plus porté de masque en début de semaine, lorsqu'il visitait une entreprise de fabrication de masques en Arizona.
Par Franceinfo