Ghana/coronavirus : 9.000 grossesses non désirées enregistrées en trois semaines

Pour stopper la propagation du coronavirus, le Ghana avait instauré un confinement partiel de trois
semaines, une mesure qui aurait entraîné un autre problème.
Selon le Conseil national de la population, le confinement a augmenté le nombre de grossesses au Ghana au cours des trois dernières semaines.
Le directeur exécutif du Conseil, le Dr Leticia Adelaide Appiah, l’a fait savoir lors de l’émission Pandemic sur TV3.
Elle a déclaré que le pays compte près de 9.000 grossesses non désirées en raison du confinement instauré dans certaines parties du pays.
Il y a quelques jours, le président ghanéen Nana Akufo-Addo a levé les restrictions à la circulation dans les parties du pays qui étaient partiellement confinées et a exhorté les citoyens à porter les masques faciaux face au coronavirus.
D’autres restrictions, comme l’interdiction des rassemblements et la fermeture des écoles, resteront en vigueur, tandis que les postes frontières resteront fermés pendant deux semaines supplémentaires afin de prévenir la propagation du coronavirus.
Par ghanashowbiz et afrikmag.com