Le chômage aux États-Unis pourrait atteindre le niveau de la Grande Dépression

Le président du Conseil des conseillers économiques (CEA) de la Maison-Blanche a évalué qu’à la
suite du «grand choc négatif» que subit l’économie américaine en ces jours de crise sanitaire, le pays pourrait voir son taux de chômage approcher celui de l’époque de la Grande Dépression, fait savoir la chaîne américaine ABC.
En pleine crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, le chômage aux États-Unis pourrait atteindre son niveau du temps de la Grande Dépression, estime Kevin Hassett, président du Conseil des conseillers économiques (CEA) de la Maison-Blanche, cité par la chaîne américaine ABC.
«La situation est très difficile. C'est le plus grand choc négatif que notre économie ait jamais connu. Nous verrons un taux de chômage proche de celui que nous avons vu pendant la Grande Dépression», a-t-il déclaré à la chaîne télévisée.
Le Bureau du budget du Congrès américain prévoit que le chômage, qui était de 3,8 % au premier trimestre 2020, sera de 14 % au deuxième, de 16 % au troisième , et diminuera fin 2021, retombant à 10,1 %.

Le chômage lors de la Grande Dépression

Le taux de chômage le plus élevé pendant la Grande Dépression atteignait les 25 %, en 1933. Entre 1931 et 1940, le chômage est resté au-dessus de 14%. Depuis lors, le chômage n'a dépassé les 10% que deux fois, en 1982 et en 2009. Entre février et mars 2020, 26 millions d'Américains ont déposé des demandes d'allocations chômage.
Par sputnik