Le frère de George Floyd raconte son entretien téléphonique avec Donald Trump

«Il n’arrêtait pas de me couper la parole». Le frère de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans
décédé ce lundi à Minneapolis lors de son arrestation, a raconté à la chaîne américaine MSNBC, ce dimanche 31 mai, son entretien téléphonique avec le président Donald Trump.
Comme le rapporte CNN, Philonise Floyd a notamment expliqué que la conversation était «rapide». «Il ne m'a même pas donné l'occasion de parler. C'était difficile. J’essayais de lui parler, mais il n’arrêtait pas de me couper la parole comme s’il essayait de me dire : ‘Je ne veux pas entendre de quoi tu parles’», a-t-il confié.

«Je lui ai dit que je voulais que justice soit faite et que je ne pouvais pas croire qu’ils (les policiers, ndlr) avaient commis un lynchage en plein jour. Je ne peux pas le supporter.», a poursuivi Philonise Floyd, qui a également échangé par téléphone avec le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden.
«Je lui ai demandé - et je n’ai jamais eu à mendier auprès de qui que ce soit auparavant - s’il pouvait obtenir justice pour mon frère.», a-t-il déclaré. «J’en ai besoin. Je ne veux pas que la tête de mon frère atterrisse sur un tee-shirt. Personne ne mérite ça.»

De son côté, Donald Trump a expliqué avoir échangé ce vendredi avec «des gens formidables», sans donner plus de détails, précise le site de la chaîne de télévision d'information en continue américaine.
Lors d’une table ronde à la Maison-Blanche, le président américain a exprimé «les plus sincères condoléances de (son) pays et les plus sincères sympathies» aux proches de George Floyd, étouffé sous le genou d'un policier blanc et devenu un nouveau symbole des violences policières contre la communauté afro-américaine aux Etats-Unis.
Par CNEWS