L'OMS avertit qu'une deuxième vague est possible sans mesures pour s'en protéger

L'OMS appelle à la vigilance
Alors que nombreux sont les pays qui voient leur nombre de cas diminuer, l'OMS prévient qu'il ne
faut pas trop s'emballer avec un déconfinement rapide. Selon ses experts, une deuxième vague est possible en cas d'imprudence.
Selon le docteur Mike Ryan, qui s'est exprimé lors d'un briefing en ligne, cette fameuse résurgence de la maladie dans les mois qui viennent «pourrait être une réalité pour beaucoup de pays». Cela reste encore une hypothèse car le Covid-19 reste méconnu de la communauté scientifique, qui fait cependant un parallèle avec d'autres virus lors de précédentes épidémies. 

Le spécialiste assure d'ailleurs que la deuxième vague pourrait avoir lieu plus tôt que ce que l'on pourrait imaginer. «Nous ne pouvons pas faire la supposition que parce que la maladie diminue, elle va continuer à disparaître et ensuite nous aurons plusieurs mois pour se préparer à la seconde vague. Nous pourrions avoir un deuxième pic dans la première vague», explique-t-il. 
L'idée est donc de continuer à proposer un déconfinement très progressif, en surveillant attentivement les foyers de contamination afin d'éviter que ceux-ci ne se propagent trop rapidement. Cela correspond d'ailleurs à l'avis d'un certain nombre de médecins spécialistes du sujet depuis plusieurs semaines. Il faut cependant noter qu'au 26 mai, aucun indicateur ne semble indiquer qu'une deuxième vague est sur le point d'arriver. La vigilance reste donc de mise. 
Par CNEWS